Rechercher :
PRESENTATION
Organigramme MESRSTIC
ETABLISSEMENTS/PROJETS
Technologies de l’information et de la communication
TEXTES JURIDIQUES
Loi télécoms
Loi sur la Poste
Lois de la Société Mauritanienne de l’Information
SERVICES EN LIGNE
 Visa pour la Mauritanie en ligne
 Annuaire
 Service Public
 Nom de domaine mr
Covid-19 : LES BONS GESTES POUR S’EN PROTÉGER
Sessions de formation sur la Gouvernance de l’Internet pour l’Afrique du Nord
Atelier de formation sur l’accompagnement des jeunes porteurs de projets innovants
Stratégie de promotion du Haut Débit et d’accès Universel
Compétition annuelle d’applications mobiles « MauriAppChallenge »
Atelier de préparation du processus d’adhésion de la Mauritanie à la Convention de Budapest sur la Cybercriminalité

  
Le ministre de l’Enseignement supérieur visite des établissements scolaires privés

Nouakchott, 01/04/2021 Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication, M. Sidi Ould Salem, a visité certains établissements privés d’enseignement supérieur à Nouakchott.

C’est ainsi qu’il s’est rendu à l’Université internationale libanaise, à l’Université moderne de Chinguetti, à l’École supérieure d’informatique (Sab Management) et à l’Institut supérieur de la communauté académique.

Lors de la première étape de sa visite, le ministre a écouté une présentation faite par le doyen de l’Université internationale libanaise en Mauritanie, M. Chamekh Ould M’Bareck, sur l’historique de l’université, la mission académique qu’elle accomplit à travers ses établissements dans le monde, le staff professoral, les spécialisations et les qualifications de ses cursus académiques, notamment en termes de formation professionnelle dans les filières administrative et financière qui préparent les jeunes à l’insertion dans la vie active.

A l’Université moderne de Chinguetti, M. Mohamed El Moctar Ould Bah, doyen de l’Université, a confirmé que son établissement qui était un projet s’est rapidement transformé en un espace scientifique fréquenté par les étudiants et les chercheurs et est devenu une institution universitaire prestigieuse qui rivalise avec les universités régionales et internationales. Ces performances sont le fruit du soutien du ministère et qui ne lui a jamais fait défaut et qui lui a valu son statut actuel.

Il a déclaré que l’Université moderne de Chinguetti n’a pas une vocation lucrative, et qu’elle a ouvert ses portes depuis 2006, accueillant les étudiants en master en sciences islamiques et sociales en Mauritanie.

Elle dispense une formation théorique et pratique soutenue axées sur des contenus pédagogiques des méthodes de formation centrés sur la formation d’hommes imbus de connaissances et porteurs des valeurs d’intégrité morale, d’honnêteté et de civisme, aptes à servir loyalement leur pays et à promouvoir les insignes vertus religieuses et sociales.

Il a ajouté que l’université s’emploie à diffuser l’héritage scientifique légué par les illustres savants du pays Chinguetti dont le rayonnement culturel s’est étendu bien au-delà du Maghreb et du Sahel et même de l’Afrique, leurs ouvrages étant enseignés dans la plupart des universités islamiques à travers le monde.

M. Mohamed El Moctar Ould Bah a souligné que l’Université moderne de Chenguitty entretient des relations de coopération avec de nombreuses universités sœurs d’Arabie saoudite, du Soudan, du Koweït, de Jordanie, de Tunisie, du Sénégal, d’Indonésie et avec certaines organisations internationales.

À l’École supérieure de gestion et d’informatique, M. Mohamed Radhi Ould Mohamed El Hacen, directeur général de l’École, a fait une présentation de son établissement, ses programmes d’enseignement, son corps professoral et les compétences qu’elle transfère ses sortants qui disposent des qualifications requisses pour exercer dans les domaines financiers, administratifs, économiques, informatiques …

Il a indiqué que cette témoigne de l’intérêt qu’accorde le département de l’enseignement supérieur à l’enseignement supérieur public et privé, notant à cet égard les réformes essentielles qui se sont traduites par le relèvement du niveau de l’enseignement supérieur privé.

Il a ajouté que l’introduction de certaines filières d’enseignement privé a permis d’instaurer une complémentarité entre public et privé dans ce domaine et suscité une saine concurrence favorable au relèvement du niveau scientifique des espaces académiques dans le pays.

A l’Institut supérieur du Complexe académique, Mme Mariem Limam, directrice générale de l’institut, a indiqué que l’institut a été créé en 2005 pour contribuer aux efforts entrepris par l’Etat pour développer l’enseignement supérieur et améliorer le système de formation dans les domaines professionnels.

Elle a dit que les programmes pédagogiques de son établissement couvrent plusieurs spécialisations dans les domaines financiers, de la gestion des entreprises, des ressources humaines, de l’économie, de la finance, de la comptabilité, de la banque et de l’audit.

Elle a remercié le ministère de l’enseignement supérieur pour les efforts consentis au profit des établissements d’enseignement privé ; efforts qui ont contribué à améliorer la qualité de la formation.

A l’issue de la visite, le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication a fait une déclaration à l’Agence Mauritanienne d’Information dans laquelle il a souligné que cette visite permet au département de mieux être édifié sur les activités des structures de l’enseignement supérieur privé, d’écouter leurs observations et suggestions et de prendre connaissance des problèmes auxquels ils sont confrontés pour leur trouver des solutions appropriées.

Il a exprimé sa satisfaction pour le niveau scientifique et académique des établissements visités et le niveau d’investissement qu’ils ont consenti pour améliorer et diversifier leur offre académique.

Il a fait remarquer que le respect des normes professionnelles et académiques par les établissements d’enseignement supérieur est facteur de leur crédibilité ainsi que de celle de leur formation diplômante, assurant que le ministère continuera à les appuyer pour la réussite de leur mission.

Le ministre a, enfin, remercié ces institutions et leur personnel pour avoir suivi le rythme de la réforme que le secteur entreprend dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Mr. ABDEL AZIZ DAHI, Ministre de la Transformation numérique de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration


 


Suivez-nous

visite du Secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications en Mauritanie
UIT/BDT Forum Economique des Télécommunications/TIC pour les Etats arabes

Réalisations
ANNONCES
  Evénements
  Appels d’offres
  Avis
  Plan de passation des marchés
Code des marchés publics
  Textes législatifs d’application du Codes des marchés publics
Plans & Bilans
  Bilans
  Plan d’action


وثائقي نوفمبر Documentaire novembre
2015

PRESENTATION

Organigramme MESRSTIC

ETABLISSEMENTS/PROJETS

Technologies de l’information et de la communication

TEXTES JURIDIQUES

Loi télécoms
Loi sur la Poste
Lois de la Société Mauritanienne de l’Information

SERVICES EN LIGNE

 Visa pour la Mauritanie en ligne
 Annuaire
 Service Public
 Nom de domaine mr

Code des marchés publics

Textes législatifs d’application du Codes des marchés publics

ANNONCES

Evénements
Appels d’offres
Avis
Plan de passation des marchés


Copyright 2014 DGTIC - Mauritanie. Tous droits réservés.